Finance, Fintech & Crowdfunding – La Revue de Presse d’Alternativa – 49ème édition

#FinanceLa France va lancer la première obligation verte d'État en 2017

Les obligations vertes, aussi appelées "green bonds", sont des titres de dettes qui servent à financer des projets à vocation environnementale. Plusieurs milliards d'euros" devraient être levés.

En avril dernier, François Hollande affirmait que la France deviendrait le premier pays au monde a émettre des obligations vertes, ou "green bonds". Ce vendredi 2 septembre, les ministère de l'Environnement et de l'Économie et des Finances ont annoncé que cet emprunt financier émis sur le marché pour financer des projets contribuant à la transition énergétique serait lancé l'an prochain.

Lire la suite sur le site boursorama.com

#crowdfunding

Business schools. Financer son MBA grâce au crowdfunding

Intégrer une bonne école de commerce coûte souvent cher. Témoignages et conseils de ceux qui ont réussi à collecter une partie (au moins) des frais de scolarité.

Pour beaucoup d’étudiants qui veulent intégrer une école de commerce, le financement est un obstacle majeur. On ne peut pas toujours compter sur ses parents ou obtenir un prêt étudiant pour régler les frais de scolarité et autres.

Lire la suite sur le site courrierinternational.com

#pme

PME : quelles sont les trois meilleures régions pour entreprendre ?

Après trois mois d'enquête et plus de 25.000 chefs d'entreprises interrogés,StarOfService vient de publier les résultats de sa vaste étude nationale "Où entreprendre en France"... Cette année, les régions Champagne-Ardenne, Bretagne et Rhône-Alpes obtiennent les meilleurs scores sur un ensemble de 5 grands critères tels que la convivialité, la facilité de recrutement, la facilité de créer une entreprise, la réglementation et les formations / réseautage.

Lire la suite sur le site boursier.com

#startup

Pourquoi l'été a-t-il été meurtrier pour les start-up ?

Plusieurs pépites du Net font face à de grosses difficultés. Mauvaise passe ou signe d'une bulle prête à éclater ?
Cruelle saison pour Adrien Roose, le cofondateur de Take Eat Easy. Le 26 juillet, il annonçait la mise en redressement judiciaire de sa société de livraison à vélo de repas à domicile, faute d'avoir pu mener à bien une troisième levée de fonds. Et pourtant, quelques jours plus tard, le 5 août, William Shu, PDG de Deliveroo, le principal concurrent anglais de Take Eat Easy, décrochait la cinquième levée de fonds de son histoire, un chèque de 275 millions de dollars.

Lire la suite sur le site capital.fr

L'écosystème français du financement des start-up aux portes de la maturité

Le baromètre Capgemini et eCap Partner enregistre une hausse de 25 % du montant des fonds levés au deuxième trimestre 2016. Des opérations menées de plus en plus par des investisseurs français. C'est la bonne surprise de cette rentrée. Le nombre et le volume des levées de fonds enregistrés par les start-up françaises lors du deuxième trimestre 2016 par le baromètre Capgemini et eCap Partner atteint un niveau largement supérieur par rapport à l'année dernière : + 25 % et un montant cumulé de 321 millions d'euros pour 152 opérations. Un résultat en partie porté par quelques levées record comme Drivy (31 millions d'euros), MisterFly et Dashlane (20 millions chacune). Mais pas seulement, comme l'explique Mehdi Essaidi, directeur de Fast Digital Team, Capgemini Consulting : « Nous assistons à une verticalisation des investissements avec des secteurs porteurs comme le transport, par exemple. » Un secteur qui compte trois des cinq plus grosses levées du trimestre - Drivy, Misterfly et Koolicar - et comptent pour un quart (81 millions) du montant global. Les secteurs de la sécurité (32 millions d'euros) et du tourisme (31 millions) complètent le podium.

Lire la suite sur le site business.lesechos.fr

About Jonathan
Digital Marketing Manager chez Alternativa.fr

Leave a comment

Your email address will not be published.


*