Finance, Fintech & Crowdfunding – tout ce que vous devez savoir cette semaine – 29ème édition

"Le dispositif IR-PME n'est pas assez incitatif" Interview d'Olivier Florin, directeur général d'Alternativa

Le dispositif ISF-PME a été réformé au 1er janvier et exclut désormais les PME de plus de 7 ans sauf dans certains cas particuliers. Cela constitue-t-il un frein pour l'offre que vous proposez au public ?

Olivier Florin - Cette barrière des 7 ans est bien entendu une contrainte nouvelle pour notre offre. Toutefois, un bon nombre de nos PME entrent dans le champ de la dérogation puisqu'elles ont des plans d'affaires qui prévoient des investissements significatifs pour leur expansion. Les investisseurs peuvent les financer en profitant de l'ISF-PME. Nous déplorons la rédaction du texte qui reste floue sur certains aspects. Par exemple, la notion de plan d'affaires n'existe pas sur le plan juridique ou encore la durée de référence du plan d'investissement n'est pas fixée. Ce texte a besoin d'être clarifié par une instruction fiscale.

La suite de cet interview sur le site d'Argent Boursier

 

 En quoi la finance participative tend à fluidifier l'économie ?

Une entreprise qui réussit, un gros mot pour certains, un tabou pour d'autres. Encourageons-nous les entrepreneurs en France ? Valorisons-nous assez les entreprises qui réussissent ? Avons-nous la culture des affaires et du leadership ? Les explications et l'analyse de Jean Carvajal, fondateur d'Investbook, sur le Journal du Net.

 

Crowdfunding : sa forte croissance peut-elle se maintenir en France ?

Les chiffres 2015 du crowdfunding en France viennent d'être publiés. Ils sont bons et encourageants. Les français ont financé un total de 300 millions d'euros au travers des nombreuses plateformes existantes. C'est l'occasion de s'interroger sur le taux de croissance exponentiel de cette activité. Est-il soutenable sur le long terme? Sans entrer dans la logique d'une prévision, nécessairement fausse si trop précise, il semble que le potentiel de croissance est considérable mais que le doublement annuel sera difficile à maintenir. La suite de l'analyse sur Siècle Digital.

 

Le crowdfunding recherche de nouveaux débouchés

Dans un peu plus d'un mois, le 29 mars très exactement, le crowdfunding français aura une nouvelle fois les honneurs de Bercy, où se déroulera la troisième édition des Assises de la finance participative. Emmanuel Macron en personne devrait faire plus qu'y passer une tête, une assez longue allocution du ministre de l'Economie figurant au menu de la journée. Le ministre pourrait notamment préciser la date de publication de l'ordonnance permettant aux personnes morales de prêter de l'argent quasi directement aux entreprises, via des plateformes de crowdfunding, et ce, au moyen de bons de caisse, sortes de reconnaissances de dette qui ne sont pas des instruments financiers. Pour mémoire, la réglementation du crowdfunding, entrée en vigueur le 1er octobre 2014, avait créé une première brèche dans le monopole bancaire français du crédit, en permettant aux particuliers de prêter aux entreprises, au travers des plateformes de financement participatif.

L'article en entier sur le site de la Tribune.

 

Faut-il croire au  crowdlending ?

Sous-catégorie du crowdfunding, le financement participatif entre particuliers ou entre entreprises (crowdlending) est en train de transformer les secteurs de la banque et de la finance. Phénomène de mode ou révolution durable? Découvrez la réponse dans la suite de cet article des Echos.

 

 

Start-up: la French Tech n'a jamais fait autant d'étincelles

Des entrepreneurs et des innovations à la pelle, des investisseurs solides et beaucoup de success stories... Pas étonnant que nos start-up fassent le buzz. Et on n'a encore rien vu ?! 

Pas fou, John Chambers. "Si nous misons sur la France, c'est parce que sa nouvelle génération de startup en fait le pays pionnier d'Europe", s'exclamait en novembre le PDG de Cisco, numéro 1 mondial des réseaux internets, prêt à investir 200 millions d'euros dans nos jeunes pousses.  La suite de l'article sur le site de Capital.

 

Les PME européennes valent désormais aussi cher qu'avant la crise

Heureux qui, comme un patron de PME européenne, s'apprête à céder sa société. Les acquisitions de PME de la zone euro se sont effectuées sur la base d'une valeur d'entreprise représentant 9,1 fois l'excédent brut d'exploitation, au quatrième trimestre 2015, selon l'indice publié jeudi 18 février par la société de capital-investissement Argos Soditic et le cabinet Epsilon Research. Ce multiple médian de 9,1 représente non seulement une hausse de 7% par rapport à celui déjà élevé, du 3ème trimestre, mais il constitue également un record qui n'avait jamais été égalé depuis le second semestre 2006, juste avant l'éclatement de la crise des "subprimes" (crédits hypothécaires américains risqués). L'article dans sa totalité sur La Tribune.

 

 

Fintech - Interview de Laurent Nizri, fondateur d'Alteir Consulting - Les start-up françaises dans le paysage de la Fintech en Europe

 

 

Africa's big banks are betting on fintech startups and bitcoin to beat disruption

African banks have been late to the fintech party, but after leaving huge swaths of the population to get their financial services from telcos (most famously Safaricom's M-Pesa in Kenya) banks here are increasingly seeing the continent as a testing ground for new financial technologies like bitcoin and the blockchain.  Read the entire article on Qz.com

 

 

La tendance en 2016 ? Le retour de la crise

Ce début 2016 est marqué par de fortes turbulences sur les marchés. Des secousses qui mettent en danger une reprise poussive. L'inflation faible, les mauvaises perspectives chinoises, le prix du pétrole trop bas, la menace d'une "guerre des monnaies", sont des sources d'inquiétudes légitimes sur l'avenir. La zone euro reste un maillon faible, soutenue par la seule BCE, mais devant compter avec la passivité de ses dirigeants. La totalité de l'article sur le site de La Tribune.

 

 

Les banques mobiles donnent un coup de vieux aux banques en ligne

Les nouvelles banques 100% mobile apportent confort et instantanéité. Les banques traditionnelles commencent à s'en inspirer. Après la vague des banques 100% en ligne (Boursorama, Fortunéo, ING Direct etc...), voici les banques 100% digitales, il s'agit de nouveaux acteurs "nativement mobiles", c'est-à-dire de banques conçues dès l'origine pour n'être accessibles que sur smartphone ou sur tablette, via une application. Inspirés du pionnier Simple, lancé en 2009 aux Etats-Unis, ces établissements ont le vent en poupe en Europe, portés par le recours exponentiel des clients à leurs applis bancaires. La suite de l'article sur le site des Echos.

 

De la finance à l'IoT, la révolution Blockchain est en marche

Le protocole sur lequel repose le Bitcoin, un système d'échanges sécurisé et dénué de tout contrôle central, révolutionnera bien plus que la finance. 

Tandis que l'adoption généralisée du bitcoin tant espérée par ses adeptes semble bel et bien relever du mirage, la blockchain, la technologie qui se cache derrière la monnaie virtuelle, connaît une popularité exponentielle. Le protocole décentralisé qui permet d'enregistrer des transactions sécurisées et anonymes en résolvant un problème mathématique complexe se dissocie désormais de l'image sulfureuse du bitcoin et révèle un potentiel longtemps sous-estimé. La totalité de l'article sur le Journal du Net.

 

 

About Jonathan
Digital Marketing Manager chez Alternativa.fr

Leave a comment

Your email address will not be published.


*