Finance, Fintech & Crowdfunding – Tout ce que vous devez savoir cette semaine est dans la Revue de Presse d’Alternativa – 31ème édition

 

fintech

La Fintech va changer les règles de jeu dans la distribution des fonds

"L'industrie de la gestion d'actifs a aujourd'hui une occasion unique de réinventer et de moderniser la distribution de fonds et de répondre ainsi aux défis qui se posent tant au niveau des marchés qu'au niveau opérationnel - au profit des investisseurs actuels et futurs", dit la présidente de l'Alfi, Denise Voss.

A lire en intégralité sur le site de Paper Jam.

 

L'épargne 2.o avec les Fintech 

Encore méconnues il y a un an, ces jeunes start-up de la finance développent des modèles alternatifs de placement optimisé à moindre coût, qui font bouger les lignes de la gestion de patrimoine traditionnelle.

A défaut d'être nombreuses (on les compte encore sur les doigts de la main), les Fintech qui ont choisi de concentrer leur savoir-faie sur l'optimisation des stratégies d'épargne des particuliers font déjà beaucoup de bruit dans le monde de l'intermédiation financière.

L'intégralité de l'article sur le site des Echos.

 

Encadrer l'explosion des Fintech

Trending topic du moment, les technologies financières intéressent de près les régulateurs. Bien que cette expression ne soit pas définie en tant que telle par la loi, certaines activités, comme les paiements en ligne, sont clairement encadrées. 

D'autres concepts, comme les monnaies virtuelles ou les applications liées à la blockchain, ne sont, quant à eux, pas spécifiquement réglementés.

Les explications dans cet article du site Paper Jam.

crowdfunding v2

"Crowdlending" : prêter à la place du banquier peut rapporter gros

Prêter en direct à des sociétés rapporte entre 4 et 8% par an. Un rendement très allechant, qui attire de plus en plus d'épargnants, mais l'opération n'est pas exempte de risques.

Le "crowdfunding" offre aux particuliers deux types de placement : l'investissement dans le capital des sociétés ( soit le "private equity") ou le prêt d'argent rémunéré. Cette seconde activité prend de l'ampleur. Selon le dernier baromètre de l'association Financement Participatif France, ces prêts consentis par des internautes se sont élevés à 196,3 millions d'euros en 2015. 

La totalité de l'article sur le site des Echos.

 

Le crowdfunding veut faciliter l'accès au crédit bancaire

Une nouvelle plate-forme organise la mise en place de garanties pour les candidats à l'emprunt. 

Le "crowdfunding" s'invite dans tous les financements peu ou mal couverts par les banques. Les dizaines de plateformes de prêts apparues en France depuis la fin 2014 ont chacune identifié des besoins spécifiques (crédit de trésorerie, financement de l'immatériel...) auxquels elles estiment pouvoir apporter une réponse plus rapide ou moins chère que la banque.

La suite de l'article sur le site des Echos.

frenchtech

#FrenchTech : 77% des levées de fonds françaises inférieures à 5 millions d'euros en 2015

L'heure est au bilan et les études qui dressent le portrait de l'investissement en France ne cessent de tomber. Dans son rapport sur les levées et les acquisitions des jeunes pousses de l'Hexagone pour l'année 2015, Tech.eu a passé l'investissement français au crible. 

Découvrez les conclusions de ce rapport sur le site de Maddyness.

 

La France, une Silicon Valley en puissance

L'innovation, la créativité et la création d'emploi marquent le succès de la Silicon Valley. Alors que de nombreux pays et entreprises font face à une situation économique critique, la célèbre vallée affiche une croissance de l'emploi de 4,1%, et les investissements en capital-risque ont atteint 27,3 milliards de dollars en 2015. Les clefs de cette réussite sont un écosystème unique, ouvert, collaboratif, dont bénéficient l'ensemble des acteurs.

La suite de l'article sur le site des Echos.

 

#FrenchTech : Qui sont les investisseurs français les plus actifs ?

Tech.eu a révélé son classement des cinq plus gros investisseurs de l'année dans l'hexagone, sur les 116 opérations analysées. 

Consultez le classement sur le site de Maddyness.

blockchaine

Goldman Sachs veut une Blockchain sans Bitcoin

Le patron des systèmes d'information de la banque américaine, de passage à Paris lundi, juge le système de registre qui porte actuellement le Bitcoin, peu fiable. Celui-ci pose un problème de gouvernance.

"La juste valeur du Bitcoin est presque impossible à évaluer". Martin Chavez, le responsable des systèmes informatiques de Goldman Sachs de passage à Paris lundi matin, n'a pas caché ses doutes sur la monnaie virtuelle et le système de registres de transactions actuel qui le sous-tend, le Blockchain. "Je suis entièrement convaincu de la pertinence des systèmes informatiques ouverts, a t-il déclaré. 

La totalité de l'article à lire sur le site des Echos.

 

Assurance : La Blockchain plateforme pour la numérisation

La technologie Blockchain, décrite par le plus grand du capital-risque Marc Andreessen comme l'invention la plus importante depuis l'Internet lui-même, peut être mise à profit pour aider à l'industrie de l'assurance à innover dans toutes les fonctions.

Découvrez comment la Blockchain peut faire évoluer l'industrie de l'assurance sur le site de Finyear.

 

La Blockchain, terreau du développement de la legal tech

Depuis quelques années déjà, le secteur du droit a commencé à s'adapter aux nouvelles technologies mais les changements qui s'annoncent avec la Blockchain risquent d'être d'un tout autre ordre.

Fred de la Compta et ses services d'expert comptable dématérialisés, Payfit et la digitalisation des fiches de paie pour les dirigeants de PME ou encore Guacamol qui propose l'immatriculation juridique d'autres startups... On voit que le nombre de services technologiques permettant de simplifier les démarches administratives semble se multiplier. Et la question se pose désormais de savoir si la Blockchain pourrait leur permettre d'aller plus loin.

L'intégralité de l'article sur le site d'Atelier.net.

About Jonathan
Digital Marketing Manager chez Alternativa.fr

Leave a comment

Your email address will not be published.


*