La finance alternative vote Fillon

Le pari "François Fillon, Président élu en 2017" ne rapporte aujourd'hui que 1,5 fois sa mise chez les bookmakers anglais.
 
Pour nos investisseurs qui ne l'ont pas encore fait, il est opportun d'aller voir ce que prévoit le candidat en matière de fiscalité de l'investissement PME... et qui a donc deux chances sur trois d'être applicable dès 2018: François Fillon prévoit la suppression de l'ISF avec en remplacement de l'ISF-PME et son abattement de 50% du montant investi au montant de l'ISF, une déduction à l'Impôt sur le Revenu égale à 30% du montant investi, plafonné à 1 million d'Euros.
 

ENFIN !...L'incitation fiscale à investir dans les PME et les start-up ne serait plus seulement adressée aux seuls (340.000) assujettis à l'ISF mais bien aux 17 millions de foyers qui payent l'IR. Nous pensons que cette mesure est en parfait écho avec le développement de la finance alternative, celle qui vise à canaliser l'épargne des particuliers en direct vers le financement des Entreprises.

Les très nombreux particuliers qui peuvent se sentir concernés par ces projets proposés par les plateformes de financement comme Alternativa ou les crowdfunders, auraient donc une incitation déterminante en plus à les financer. Au Royaume-Uni où ce même dispositif est à l’œuvre, les sommes investies par les particuliers dans les PME sont 3 fois plus importantes qu'en France.

Olivier Florin - Directeur général & Responsable des Ventes chez Alternativa

Leave a comment

Your email address will not be published.


*