Finance, Fintech & Crowdfunding – La Revue de Presse d’Alternativa – 33ème édition

crowdfunding v2

Crowdlending : un investissement très peu risqué les 2/3 du temps

Seuls 10% des projets financés via les plateformes de prêts depuis début 2014 peuvent être qualifiés de "mauvais dossiers".

64% des 516 projets financés via les plateformes de crowdlending entre le 1er janvier 2014 et le 29 février 2016 présentent un risque très faible. C'est une bonne nouvelle pour les épargnants ayant cédé aux sirènes du prêt rémunéré aux entreprises via des sites internet dédiés. C'est aussi le premier enseignement d'une étude réalisée par le cabinet de conseil en gestion de patrimoine Montaigne Patrimoine, le groupe Pouey International, spécialisé dans la gestion du risque entreprise et du renseignement d'affaires, et le site crowdlending.fr.

Les explications et une infographie sur le site du Journal du Net.

 

La responsabilité des plateformes de crowdfunding : regards croisés sur les enjeux du financement participatif

En 2015, près de vingt mille projets ont été financés en France grace aux plateformes de crowdfunding. Malgré une croissance exponentielle de l'utilisation de ces plateformes, certaines dérives (produits irréalistes comme un rasoir laser) ont entraîné une véritable prise de conscience des utilisateurs quant aux risques liés au financement alternatif.

Lire l'intégralité de l'article sur le site des Echos.

 

Crowdfunding : l'offre se stabilise

Le nombre de plateformes enregistrées auprès de l'Orias n'a pas bougé depuis la fin de l'année dernière. new balance 993 outlet On peut y voir le signe d'une arrivée à maturité du secteur.

Les explications sur le site Argent.Boursier.com.

 

Investir en crowdlending : comment ne pas se tromper

Prêter de l'argent à des entreprises via des sites internet dédiés peut rapporter gros. Encore faut-il choisir la bonne plateforme et le bon projet.

En 2015, 27 plateformes françaises de crowdlending ont permis de prêter 196,3 millions, selon l'association Financement Participatif France, contre 88,4 millions en 2014, soit une hausse de 122% du montant de la collecte. L'engouement pour cette forme de financement participatif est donc évident.

Et pour cause : cette branche du crowdfunding permet aux emprunteurs d'accéder rapidement et facilement au financement, ce qui n'est pas toujours possible dans le système bancaire, et aux prêteurs de bénéficier de rendements plus élevés que ceux offerts par bon nombre de produits d'épargne.

La suite de l'article sur le site du Journal du Net.

fintech

La concurrence des fintech rappelle aux banques qu'elles ont des clients

Plus encore peut-être que le caractère disruptif de leurs technologies, c'est l'expérience-utilisateur promise par les fintech qui représente le principal défi pour les banques.

Elles les ont d'abord ignorées. Adidas Pas Chere Avant de les considérer avec amusement, si ce n'est avec condescendance. Aujourd'hui, elles les courtisent. "Elles", ce sont les banques, qui prennent désormais au sérieux la concurrence nouvelle des "fintech." Il faut dire que ces startups, spécialisées dans les technologies financières, se sont donné pour mission de révolutionner l'industrie bancaire, en promettant aux clients une plus grande simplicité d'usage, des services meilleur marché, et davantage de transparence dans les tarifs. adidas superstar mujer

Lire l'intégralité de l'article sur le site de la Tribune

83% des acteurs financiers traditionnels redoutent les Fintech

Selon une enquête auprès de 544 responsables des services financiers dans 46 pays, les secteurs bancaires et des paiements sont les plus exposés à la menace. 83% des établissements financiers traditionnels craignent de perdre une partie de leurs activités au profit des entreprises innovantes de technologies financières (Fintech), révèle une enquête publiée par PwC mi-mars 2016. soldes nike 2017 Intitulée "Blurred Lines : How Fintech is shaping Financial Services", cette enquête porte sur 544 participants dans 46 pays, parmi lesquels des dirigeants, des responsables de l'innovation, des directeurs de systèmes d'information et des membres de directions générales en charge des évolutions numériques et technologiques dans le secteur des services financiers (paiements, gestion d'actifs et de patrimoine, banque, assurances). Marqise Lee College Jerseys D'autres participants ont aussi été sondés tels que des cabinets de conseil, des autorités nationales de surveillance et des établissements financiers internationaux.

La suite de l'article sur le site de l'Agefi. Nike Air Max 1 męskie Człrne

 

blockchaine

Pourquoi la finance s'intéresse de très près à la "blockchain"

"Blockchain". Le néologisme est devenu incontournable dans les conversations des grands stratèges de la finance mondiale. A.J. Green UGA Jersey Beaucoup détectent dans cette technologie apparue en 2008 le ferment d'une révolution à venir de leur métier, sans toutefois parvenir encore à en saisir toutes les dimensions.

Lire l’intégralité de l'article sur le site des Echos.

 

La "Blockchain", une révolution ambivalente

Les acteurs bancaires cherchent à s'approprier cette nouvelle technologie qui pourrait les menacer.

La "blockchain" disrupterat-elle le secteur financier ? Certains pronostics avancent que la technologie sur laquelle repose la devise numérique bitcoin pourrait entraîner la fin des banques telles que nous les connaissons. New Balance 993 męskie La "blockchain" pourrait en effet rendre caduque, en théorie, toutes les activités fondées sur l'existence d'un tiers de confiance, parmi lesquelles nombre de services financiers.

Lire la totalité de l'article sur le site des Echos.

 

pme-&-startup

Les "business angels" marquent des points dans une France qui doit encore changer

Si la situation s'améliore peu à peu, la France reste à la traine par rapport aux pays anglo-saxons.

L'appellation "business angels" est un terme anglais pour un problème français non résolu... Air Max 2016 Sale L'étude que vient de sortir France Angels (Fédération nationale des Business Angels) sur l'investissement des business angels, et en particulier la nature des sorties des participations, met en lumière cette ambivalence.

Lire la suite de l'article sur le site des Echos.

 

Un accord de 300 millions d'euros pour doper le financement de l'innovation

Offrir de meilleures conditions de financement aux entreprises françaises, tel est l'objectif de l'accord signé lundi entre Banque Populaire et le Fonds européen d'investissement en présence de Pierre Moscovici. Aaron Rodgers Cal Jerseys 300 millions d'euros de prêts seront accordés au cours des deux prochaines années.

La totalité de l'article sur Maddyness

frenchtech

La French Tech à l'étroit dans son écosystème numérique

Les territoires français qui veulent à leur tour pouvoir arborer le coq rose de la French Tech ont jusqu'au 11 avril prochain pour déposer leur dossier. Mais contrairement aux 13 métropoles françaises déjà labellisées ou au 12 French Tech Hubs répartis dans le monde, ces nouveaux prétendants doivent mettre en avant une spécialité pour espérer obtenir le label. L'idée ? Décliner le succès de la French Tech à des secteurs pas forcément numériques. Un pari risqué.

Lire l'intégralité de l'article sur le site de l'Usine Digitale.

 

#FrenchTech : le défi de l'innovation à la française

L'augmentation du chômage et la période de crise couplées à la fulgurante ascension du numérique poussent de plus en plus de personnes à entreprendre. Mais quand on a peu de moyens, comment faire ? Voyons alors de plus près les différents moyens disponibles permettant de financer sa start-up.

About Jonathan
Digital Marketing Manager chez Alternativa.fr

Leave a comment

Your email address will not be published.


*